En préambule...

Souvent dans les forums dédiés au jardinage sur Internet, ou tout simplement chez votre voisin, on s'aperçoit que beaucoup de jardiniers confondent les amendements et les engrais...
Ce n'est pourtant pas la même chose. On amende sa terre lorsqu'elle présente un déséquilibre dans les éléments qui la composent et on incopore de l'engrais pour reconstituer les éléments nutritifs qui ont été absorbés par les cultures.

Il est rare d'avoir la chance de posséder ce que l'on appelle parfois une terre franche à savoir un sol qui contient 60 à 65 % de sable, 20 % d'argile, 10 % de calcaire et 5 à 10 % d'humus. Cette terre, très légèrement acide, est idéale pour tout jardinier.
On peut tout de suite constater que l'humus n'est pas la substance la plus importante... c'est le sable qui joue le premier rôle dans une terre équilibrée ! En effet, il permet un bon drainage et de réchauffer le substrat aux premiers rayons du soleil.

Amender sa terre revient donc à incorporer dans le sol des substances qui vont modifier physiquement sa composition et ainsi tendre à obtenir la terre franche.

Quand doit-on en arriver là ?
Lorsque votre terre sera trop sableuse, trop humifère, trop argileuse ou trop calcaire.

Comment reconnaitre si la terre présente un déséquilibre ?
Plusieurs facteurs peuvent vous renseigner mais il est indispensable de complèter ce diagnostic par une analyse de votre sol ! N'écoutez-pas votre voisin qui va vous donner un verdict sans appel ! Toucher la terre, l'émietter entre ses doigts, reconnaitre la flore peuvent vous renseigner sur la nature du déséquilibre mais seule l'analyse dans un laboratoire vous donnera la composition chimique du sol...
Il faut confier plusieurs échantillons de votre jardin, surtout si il est étendu, et vous obtiendrez une liste complète des éléments physiques et chimiques.

ligne verte

ligne verte

Les amendements sont nombreux, et les effets sont à moyen et long terme, à la différence des engrais qui s'emploient généralement pour la saison à venir :

  • Le chaulage est donc un apport de calcaire sous forme de chaux éteinte. La quantité moyenne est environ de 100 g au m2. Cela peut paraitre peu mais il faut éviter d'avoir la main lourde car trop de chaux libère de l'Azote en excès et les plantes peuvent en souffrir.

  • Le fumier est un excellent amendement mais il faut l'utiliser avec discernement. Les fumiers de vache, de cheval ou de mouton ne s'utilisent pas de la même façon, ni pour les mêmes résultats. Le plus riche en matières fertilisantes est certainement le fumier de mouton mais c'est aussi le plus délicat à utiliser car insuffisament composté il peut brûler les racines et provoquer des pourritures car la décomposition ne sera pas achevée. Utilisez donc des fumiers qui ont plus de 6 mois de compostage et préférez le fumier de vache au début pour corriger la terre. On utilise plutôt le fumier de cheval comme un fertilisant que comme un amendement.

  • Les composts élaborés qu'on trouve depuis plusieurs années sont très riches en éléments divers : de la tourbe, du sang, de la poudre d'os, des algues, du fumier, du terreau de feuilles, etc... ils permettent à la fois d'amender et de fertiliser le sol, "l'Or Brun" en est un exemple. Ils ont un seul inconvénient... leur prix car à compter de 500 à 750 g par m2 cela devient de l'or tout court !

  • Les composts se forment par la décomposition de matériaux divers. On peut les acheter dans le commerce, en faisant attention à leur composition et leur provenance... certains n'hésitent pas à incorporer des boues de stations d'épurations !
    Vous pouvez faire votre compost vous même. Oubliez tous les conseils qui préconisent de mettre peu de tonte de gazon pour éviter un compost trop riche en Azote... c'est vrai si vous fabriquez votre terreau en moins d'un an avec un activateur mais si vous avez de la patience, faites votre compost en 2 ou 3 ans en intercalant les tontes, les épluchures, les feuilles mortes (pas des arbres fruitiers, ni des rosiers !), les arêtes de poisson, les brindilles de bouleaux, la terre que vous enlevez quand vous rempotez, même de la litière de chat ! Par contre, il faudra en mettre 3 à 4 pelletées au m2.

les conseils