Avant-propos...

Pourquoi, comment et quand utiliser des engrais ?

Tous les jardiniers devraient se poser cette question avant d'employer des matières fertilisantes !

Dans la rubrique Amender sa terre, vous avez appris à corriger les déséquilibres du sol par des amendements agissant sur la structure physique du sol. Les engrais ou fertilisants vont modifier la structure chimique pour permettre aux plantes d'absorber les éléments nutritifs.

MAIS on commence toujours par amender PUIS on fertilise SI NECESSAIRE... lorsque vous avez amélioré la terre de votre potager par exemple, vos cultures vont puiser leur alimentation dans ce sol rééquilibré. Il n'est pas nécessaire d'apporter de l'engrais TANT que les cultures n'auront pas épuisé la terre.

Vous allez trouver les engrais sous diverses formes et vous verrez toujours 3 chiffres se suivre pour l'azote (N), le phosphore (P) et le potassium (K). Ces chiffres indiquent les pourcentages pour chaque élément. Eventuellement on trouve une mention du genre '3 MgO' qui indique la présence d'un oligo-élément, le magnésium dans ce cas.
Quelquefois, vous trouverez des fertilisants qui ne contiendront qu'une seule des 3 substances comme le sulfate de potassium ou la corne torréfiée (qui ne contient que de l'Azote). Pour en savoir plus, allez faire un tour sur la rubrique Azote, phosphore et potassium

ligne bleue

Emploi des engrais

Nous sommes sidérés de voir les quantités d'engrais préconisées dans la plupart des forums de discussion... si les plantes d'intérieur peuvent en avoir besoin (privilégier les engrais riches en Potasse et Phosphore) car les racines épuisent vite le substrat si vous ne rempotez pas, il convient d'être plus raisonnable au jardin qui ne doit pas servir à de l'agriculture intensive !

TOUJOURS respecter les doses préconisées sur les emballages ! METTRE des gants lorsque les engrais sont en granulés. Pour ceux-ci, il faut les enfouir légèrement en faisant attention aux racines puis arroser.

NE JAMAIS mettre d'engrais au moment des semis ou des repiquages ! CELA ne sert à rien... si vous préparez des jardinières d'annuelles avec du terreau neuf, NE FERTILISEZ PAS ! Même si le substrat est peu conséquent, les plantes auront de la nourriture pour au moins un à deux mois ! Si vous mettez de l'engrais dès le début vous risquez soit de brûler les racines par trop grande concentration, soit de favoriser le développement des tiges au détriment des fleurs, soit pour les semis de fragiliser les jeunes plants aux maladies par l'excès d'Azote.

Si vous plantez un arbuste, on conseille souvent de mettre de l'engrais dit à libération lente au fond du trou de plantation. Une bonne poignée de fumier bien décomposé ou de compost élaboré fera aussi bien l'affaire...

Lorsque vous taillez vos arbres fruitiers ou d'ornements, attendez toujours un mois avant d'épandre des matières fertilisantes.

Au potager, rien ne vaut du fumier de vache enfoui au moment des labours d'automne ! Il aura le temps de se décomposer et de reconstituer les éléments nutritifs du sol.

Quand on apporte de l'engrais par arrosage il faut toujours intercaler un arrosage entre deux apports. Sinon la plante n'aura pas le temps d'absorber les éléments libérés, ils vont se concentrer et brûler les racines.

ligne bleue

Catégories d'engrais

  • Les engrais chimiques modernes :

    Ils constituent la majorité des produits disponibles. Souvent des oligo-éléments sont ajoutés. On en trouve également avec des insecticides ou des produits désherbants sélectifs.
    Ces fertilisants vont aussi se décliner en plusieurs catégories selon l'effet voulu : certains seront employés à la plantation (Phosphore et Potasse) et diffuseront lentement les éléments nutritifs selon plusieurs facteurs (humidité, température du sol). D'autres auront une action 'coup de fouet' (riches en Azote), ils s'emploient souvent sous forme d'arrosages à la reprise de la végétation au printemps. Beaucoup seront spécialisés.
    Ils sont simples d'emploi et se présentent sous la forme de poudre à dissoudre dans l'eau d'arrosage ou de granulés.

  • Les engrais traditionnels d'origine minérale :

    Sous cette appelation, on trouve la Potasse et les Phosphates issus de gisements naturels. Ces engrais ont été utilisés massivement après la seconde guerre mondiale. On utilise beaucoup la Potasse pour les cultures fruitières et légumières.

  • Les matières organiques :

    Présentes dans certains amendements commes les fumiers qui en contiennent 30 %, on va en trouver dans la corne ou le sang desséché, la poudre d'os, les algues, etc. Les effets ne sont pas immédiats car ils doivent être décomposés par les bactéries pour pouvoir être assimilables.

  • Les engrais verts :

    C'est une excellente façon de reconstituer les réserves d'un sol. Dans le potager, on sème des légumineuses ou fourragères qui vont enrichir la terre en humus et en Azote. On fauche lorsque les plantes sont en pleine floraison à la fin de l'été puis on retourne la terre et on enfouit les parties aériennes qui vont agir comme du fumier.
    On peut aussi utiliser cette technique pour améliorer à moindre cout une parcelle de son jardin si on envisage des plantations à une échéance de quelques années. On trouve beaucoup de plantes dans le commerce comme la moutarde, les lupins blancs, le trèfle violet, les pois et les radis fourragers, etc.

A part les engrais verts et les engrais 'universels' faiblement dosés, le jardinier a à sa disposition des produits spécifiques issus des 3 premières catégories :

  • Engrais agrumes : ils vont contenir plus de Phosphore et de Potasse et de nombreux oligo-éléments. On les utilise pour améliorer la production fruitière.

  • Engrais antimousse : utilisés massivement pour les pelouses, ces engrais combinent du sulfate de fer et de l'Azote. Les périodes d'emploi se situe à l'automne et au printemps. Franchement, il vaut mieux investir dans un scarificateur électrique. On le passe en octobre après la dernière tonte puis au printemps après la première tonte. Ensuite vous épandez du terreau à raison de 3 ou 4 poignées au m2.

  • Engrais bleuissants : spécifique aux hortensias, il permet de conserver des fleurs d'un bleu soutenu. En enfouissant des débris d'ardoise dans le sol, on obtient le même résultat...

  • Engrais conifères : ces engrais, valables également pour les arbres d'ornement, s'utilisent au printemps. Ils se présentent souvent sous forme de granulés qu'il faut enfouir par un griffage léger. PENSEZ à épandre les granulés à l'aplomb de la ramure... Ils sont assez fortement dosés avec des formules allant de 10-10-10 à 20-20-20. La forte quantité de Potasse renforce les défenses immunitaires.

  • Engrais désherbants : ces produits sont de plus en plus utilisés. Pour les gazons les engrais sont combinés avec un antimousse (du sulfate de fer), de l'Azote (de 8 à 12 % en général) et un herbicide. La aussi on peut émettre des réserves sur l'utilisation de ces engrais. Surtout quand on conseille une application à l'automne alors qu'on sait pertinemment que les pluies ont toutes les chances de lessiver le sol et de réduire à néant l'action de l'herbicide et de l'Azote qui vont être entrainés en profondeur...
    On trouve aussi des engrais 'désherbant rosiers et arbustes' qui contiendront un ou plusieurs herbicides et un apport dosé à 15-5-8 ou 12-6-8 en NPK. Si vous avez pris le soin d'établir un paillis de lin au pied des rosiers et des arbustes...

  • Engrais fraisiers : riches en Potasse et en Phosphore, ils combinent aussi des oligo-éléments. Ils ont une action assez rapide et se mettent au printemps. A utiliser que si vous ne remplacez pas la terre au pied de vos fraisiers.

  • Engrais gazon : essentiellement composés d'Azote avec des origines minérales et organiques pour avoir une action continue. On conseille de l'appliquer tous les 2 mois. Le sol doit être humide ou il faut arroser après l'épandange. Là aussi, il vaut mieux ajouter du terreau au printemps puis passer le rouleau !

  • Engrais géraniums : les géraniums et autres annuelles (surfinias, pétunias) ont de gros besoins en matières fertilisantes pendant la saison. Il faut quand même les utiliser parcimonieusement. Si vous avez utilisé un terreau 'spécial géranium' qui évite le tassement, attendez plus d'un mois avant d'en appliquer. De plus, la meilleure façon de garantir une belle floraison c'est d'abord de COUPER tous les premiers boutons floraux (même si cela vous fait mal au coeur !) et d'arroser tous les 2 ou 3 jours en cas de fortes chaleurs et non tous les jours ! Ces annuelles produisent plus facilement des fleurs si elles 'stressent' !

  • Engrais hortensias : ils ne contiennent aucune substance qui risque d'abaisser le pH, on les utilisent sur toutes les autres plantes de bruyère.

  • Engrais insecticides : on les utilise conjointement à un semis pour lutter contre les attaques de vers ou de larves dans le sol. Si on peut à la rigueur les utiliser pour les plantes d'intérieur, nous vous déconseillons leur emploi au potager ou au jardin. Ils contiennent des substances dangereuses qui sont en train d'être retirée de la circulation comme le Lindane et il existe assez de produits naturels ou d'association de cultures pour s'en passer !

  • Engrais orchidées : ils sont très faiblement dosés (3-4-5) pour éviter de brûler les racines et un apport par mois suffit largement.

  • Engrais petits fruits : c'est pratiquement les mêmes concentrations que les engrais fraisiers... si vous voulez vraiment les utiliser, regardez lequel sera le moins cher des deux !

  • Engrais plantes vertes : ils se présentent sous forme de batonnets ou de liquide concentré. Ils sont assez faiblement dosés et on va trouver des engrais 'plantes vertes', 'plantes fleuries' et 'insecticides'. Le dernier ne sert à rien, il existe assez d'insecticides 'bios' pour s'en passer !

  • Engrais reverdissant : il combine du chélate de fer pour lutter contre la chlorose et des éléments fertilisants. On l'utilise sur les rosiers et les plantes acidophiles comme les hortensias, rhododendrons, azalées. On l'emploie en curatif lorsque l'on constate une décoloration du feuillage puis à titre préventif une fois par an entre mars et avril.
    Si vous prenez soin de faire des apports de terre de bruyère au pied des plantes acidophiles, un simple produit antichlorose suffira. Quant aux arbre fruitiers comme les poiriers ou les mirabelles, il suffit d'enfouir 4 ou 5 boites de conserve rouillées près des racines pour éviter la carence en fer !

  • Engrais rosiers : ils sont pas trop dosés en Azote (attire les pucerons...) et contiennent beaucoup de magnésie pour renforcer les couleurs et la résistance aux maladies. On peut en utiliser (à libération lente) à la plantation au fond du trou. Vous pouvez en utiliser sous forme liquide à diluer au cours des deux premiers arrosages de la saison si le printemps est sec et au milieu de l'été pendant la deuxième floraison.

  • Engrais tomates : riche en potasse et en oligo-éléments, on utilise cet engrais APRES la formation des fleurs (avant, il faut utiliser un engrais faiblement dosé en Azote et rien d'autre). L'apport de potasse renforce aussi les tiges contre certaines maladies cryptogamiques. On peut utiliser cet engrais sur toutes les cultures de cucurbitacées aussi. En ce qui concerne les tomates, il faut ARRETER les apports d'engrais et les arrosages dès que les fruits commencent à rougir.

les conseils